• 4 Nouveaux horizons des Européens à l'époque moderne

     

    Nouveaux horizons géographiques et culturels des européens à l’époque moderne (XVème-XVIIIème. siècle).
    Introduction : l’époque moderne débute au XVème et se termine à la fin du XVIIIème. siècle. Durant ces 400 ans, l’Europe et le monde se seront transformés profondément  et les modes de vie et de pensée d’une bonne partie de l’humanité se seront modifiés. Il s’agit dès lors de chercher les causes de cette transformation et d’expliquer en quoi des modes de vie nouveaux sont apparus.

    I Quelles sont les relations des Européens avec le reste du monde jusqu'au XVème. siècle?

    Jusqu’au XVème. siècle, les Européens ont une vision très imprécise du monde (Europe, Asie Afrique). Elle est issue du grec Ptolémée qui a vécu au IIème. siècle. Récits et légendes peuplent  alors leur imaginaire à l’exemple de Marco Polo qui se rendit jusqu’en Chine au XIIIème. siècle.
    Plus précis, sont leurs connaissance du monde méditerranéen et de ceux qui sont leurs ennemis depuis le XIème. siècle (1ère. croisade), le monde musulman, lui-même très étendu et fort divers. Néanmoins, la guerre n’empêche pas le commerce, et la Méditerranée devient l’un des principaux lieux d’échanges du monde de cette époque.
    Depuis le début du XIIIème. les byzantins qui sont chrétiens orthodoxes luttent contre les Turcs Ottomans qui menacent constamment leur capitale, Constantinople. Celle-ci tombera finalement en 1453 et prendra le nom d’Istanbul. Au moment ou l’Islam recule en Espagne, il s’installe dans les Balkans et menace Vienne.


    II Le tournant de la fin du XVème. siècle.


    Dans une période de reprise économique, les Européens (Portugais et Espagnols) partent  à la découverte du monde et vont en  prendre  possession.
          1 Les motivations :
    enrichissement du royaume et enrichissement personnel (nouvelle mine d’or…) / la soif
    d’aventures/ la recherche des épices/ agrandir l’espace de l’homme./  Christianisation…
    Les moyens : l’homme s’affranchit de la côte. Expéditions en haute mer. Moyens techniques
    nouveaux : La caravelle, le portulan, l’astrolabe hérité des grecs puis utilisé par es arabes…

     2 Les expéditions se multiplient :
    -    1 En 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique et plus exactement l’archipel des Bahamas avec San Salvador, Cuba, Haïti.
    -    2 En 1498, Vasco de Gama contourne l’Afrique pour accéder aux Indes.
    -    3 En 1519, Magellan entreprend le 1er. tour du monde
     
       3 Les conséquences:
    C’est la mise en place de nouvelles routes commerciales, des comptoirs. C’est le début du
    commerce transatlantique puis du commerce triangulaire (traite des noirs qui concerne 12
    millions de personnes entre le 16ème. et le 19ème. siècle) avec des ports qui vont connaitre une
    grande prospérité :  Anvers, Séville…
       
    Au contraire, le commerce méditerranéen va décliner. Economie monde.  Les espagnols et
    portugais se partagent les nouveaux territoires par le traité de Tordesillas en 1494 (très vite ce
    traité sera contesté par les autres puissances). Ils fondent des  empires coloniaux avec le
    rapport métropole/colonie fournissant les matières 1ères.
    La nouvelle éco. ne se fait qu’au bénéfice des européens. Destruction des milieux indiens avec
    la conquête espagnole.
    Cortez détruit l’empire aztèque
    - Pizarre détruit l’empire Inca

    III Un renouveau intellectuel et spirituel :

    1 l’humanisme
    Des princes et riches mécènes (comme les Médicis à Florence), vont s’entourer de gens de lettres à l’exemple de Pic de la Mirandole). Ces derniers entretiennent entre eux des relations épistolaires (échanges de lettres). Certains vont même jusqu’à voyager dans toute l’Europe afin d’échanger leurs idées. Ce fut le cas pour celui qu’on surnomme le prince des humanistes, Erasme (voir doc.).
    De multiples conseils d’éducation vont être dispensés grâce à Montaigne, Rabelais qui a écrit l’un des plus célèbres textes de la renaissance « Gargantua ». Les humanistes s’intéressent aussi à l’organisation politique de la « cité », c’est le cas de Machiavel qui écrit « Le Prince » ou de Thomas More qui écrit « Utopia ».
    Vers 1450, a lieu une révolution technique d’une portée incroyable : l’imprimerie mise au point en Europe par l’allemand Gutenberg (1er. Livre imprimé sera la Bible). Diffusion des idées humanistes…En 1500 on compte environ 256 villes dotées de l’imprimerie.

          2 La naissance du protestantisme
    Les Humanistes ne rejettent pas la religion. Ils veulent la mettre au service de l’homme et de son épanouissement.
    Le courant humaniste va pousser certains à critiquer sévèrement l’église catholique. Ils dénoncent ses abus : vie dépravée du clergé, abus de pouvoir, les indulgences… peu à peu  se dessine une rupture. Elle est  incarnée par 3 hommes :
    •     Martin Luther qui, en 1517, fait connaitre ses 95 thèses  dénonçant les abus de l’Eglise et  affirmant que seule la foi  peut assurer le salut et non les indulgences.  En 1520, le pape l’excommunie. La rupture est définitive.
    •    Jean Calvin, écrivain français réfugié à Genève.
    •    Henri VIII, roi d’Angleterre qui rompt avec Rome en 1534, suite au refus du Pape d’annuler son mariage.
    Le protestantisme est né et l’Europe va se déchirer. Ce sera le cas en France qui connaîtra l’épisode de la Saint-Barthélemy le 24 août 1572. Il faudra attendre l’édit de Nantes de 1598 mis en  place par Henri IV pour voir revenir la paix.IV La renaissance artistique

    IV La renaissance artistique.


    1 Fiche d’identité
    Lieu de départ : l’Italie avec des cités comme Florence, Venise Rome puis très vite les Flandres et le reste de l’Europe.
    Les moyens : enrichissement de l’Europe notamment grâce au nouveau monde. De puissantes familles tels les Médicis à florence ou les Sforza à Milan vont alors jouer le rôle de mécènes et vont donc demander aux artistes de décorer leurs palais, chapelles…il s’agit d’une contagion puisque les papes eux-mêmes s’y mettront.
    Le nouveau goût : Il rejette l’art du moyen âge et fait référence à l’antiquité gréco-romaine. Il multiplie les allégories ( parler par l’image). La beauté du corps humain est mise en avant. Les scènes sont religieuses mais aussi profanes, le portrait se développe, les paysages…
    Les techniques nouvelles : La toile prend le dessus sur le bois et la peinture à l’huile sur la peinture a tempera. La perspective, le point de fuite donnent l’illusion de profondeur.
    L’artiste : Il remplace le terme d’artisan. Il est souvent polyvalent comme Michel Ange, Raphaël, Léonard de Vinci…Ils vont signer leurs œuvres, développent les techniques comme le sfumato. Un marché de l’art se met en place.
    L’Europe entière s’embrase pour la mode italienne. En France elle est visible dans les châteaux de la Loire : Amboise, Chambord…Le château quitte sa fonction guerrière.

    2 Un homme d’exception, Léonard de Vinci.

     

    Télécharger « Cours nouveaux horizons 2015.pdf »

     

     

    Voici un travail qui sera noté :


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :